Quelle affection se cache derrière le nom sinistre de cinétose ?

0
149
cinétose

Affection qui touche des millions de personnes en France de nos jours, la cinétose est bien moins effrayante que sa consonance pourrait le laisser supposer. Elle apparaît la plupart du temps pendant un voyage, que celui-ci soit effectué en voiture, en avion ou en bateau. Ses principales victimes sont les enfants.

Une idée sur l’autre nom de cette manifestation appelée « cinétose » ?

cinétose

Cinétose : la progression vers l’insoutenable

Le sujet monte en voiture pour un trajet relativement long. Tout d’abord bercé par le balancement de la voiture et les soubresauts du véhicule, la personne commence à ressentir les premiers effets de la cinétose. Sa salivation devient très abondante, des étoiles dansent devant ses yeux et une sensation de vertige apparaît. L’état de somnolence qui survient est assez rapidement remplacé par des nausées qui annoncent les premiers vomissements à venir.

La pauvre victime est en proie à la cinétose, c’est-à-dire, l’autre nom que l’on attribue au mal des transports. Ces symptômes sont contrôlables avec des médicaments vendus sans ordonnance et particulièrement efficaces mais aussi avec l’aide d’un rééducateur vestibulaire qui va remettre de l’ordre au niveau du vestibule, organe contenu dans l’oreille interne responsable de la tenue de notre équilibre et qui est perturbé par les mouvements imprimés par le moyen de transport employé. Cette intervention peut se justifier en cas de cinétose chronique.

Quelques autres conseils permettent d’amoindrir voire de supprimer les effets d’un mal des transports : ouvrir sa fenêtre pour avoir de l’air frais, boire à petites gorgées une boisson un peu sucrée et ne pas avoir l’estomac complètement vide, sont aussi des paramètres à prendre en compte pour combattre la cinétose.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here