Que vérifier quand on achète une voiture d’occasion ?

0
195

Se renseigner sur l’historique et sur l’origine du véhicule

Chaque véhicule hérite d’une histoire qui a une influence déterminante sur son état actuel. Ainsi – à kilométrage égal – une voiture qui n’aura connu que la circulation en ville sera souvent plus usagée que le même modèle qui n’aura roulé que sur l’autoroute, dont les organes cruciaux comme l’embrayage, la boite de vitesse ou les freins auront été beaucoup moins sollicités. Idem quant à son origine : une voiture de location courte durée ou d’auto-école, pourtant le plus souvent bien entretenue, aura connu des conducteurs nombreux ou inexpérimentés, ce qui produit les mêmes effets qu’une conduite en ville, soit une usure prématurée des pièces mécaniques.

Vérifier que tout est en règle

Avant d’acheter une voiture d’occasion, certaines formalités administratives doivent être en règle. Notamment, un contrôle technique doit obligatoirement avoir été opéré dans les 6 mois précédent la vente pour les véhicules de plus de 4 ans et, au cas où vous achetez le véhicule à un particulier, la carte grise doit être au nom du vendeur et celui-ci doit produire un certificat de non gage.

S’assurer que l’entretien du véhicule a été fait de façon adéquate

L’entretien d’une voiture est essentiel pour lui garantir fiabilité à long terme. Mieux vaut donc que celui-ci ait été fait régulièrement et correctement, et ce de préférence dans le réseau du constructeur du véhicule. Il sera en effet plus facile dans ces conditions de lui demander diagnostic et réparations en cas de panne. Il vaut mieux également avoir en main toutes les factures d’entretien plutôt que le seul livret du constructeur. En effet, connaître les interventions opérées de façon exhaustive est très important, en particulier quant aux pièces qui ont été changées.
Il faut également s’assurer qu’aucune réparation majeure n’est à planifier dans de brefs délais et que le compte rendu du contrôle technique ne mentionne pas de réparations obligatoires. En outre, demandez impérativement le premier procès verbal et non celui de la contre-visite éventuelle afin qu’aucun défaut du véhicule ne soit soustrait à votre connaissance.

Contrôler les différents niveaux de la voiture, l’état de ses pneumatiques et inspecter minutieusement sa carrosserie

Le diable est dans les détails et, souvent, le soin accordé à un véhicule par son propriétaire se lit dans les niveaux des fluides : celui de l’huile moteur, des liquide de refroidissement, de freins et lave-glace. Ensuite, inspecter la carrosserie permet parfois de révéler les traces d’un accident que le vendeur est par ailleurs légalement tenu de vous signaler. A cet égard la régularité des espaces séparant les éléments de la carrosserie peut-être un signe d’intégrité ; tout comme une différence de teinte devrait vous alerter sur le sujet. Enfin, un des garants de votre sécurité à bord – les pneumatiques – peuvent révéler un défaut d’entretien : pression insuffisante ou pneus non changés à temps, ce que vous pourrez visualiser en regardant les témoins d’usure de la sculpture. Une usure irrégulière de la bande de roulement peut quant à elle témoigner d’un défaut de gonflage, d’équilibrage, de parallélisme, voire d’une déformation de la structure du véhicule après un accident.

Tester les équipements et essayer le véhicule

Climatisation, autoradio, GPS, phares et essuie-glaces peuvent être la source de frais importants s’ils ne sont pas en bon état de marche. Aussi vaut-il mieux vérifier de leur fonctionnement avant de signer définitivement le contrat de vente. On doit aussi le cas échéant vous fournir le code de l’autoradio et le CD du GPS pour que vous puissiez les utiliser… sans frein. Enfin, il est indispensable d’essayer le véhicule. Attention, si un vendeur refuse que vous essayiez son véhicule, il s’agit certainement d’une escroquerieIl faut donc pérer des démarrages successifs pour tester embrayage et boîte de vitesse ; rouler sur une voie rapide pour s’assurer que le véhicule ne se déporte pas, ne produit ni vibration ni bruit suspect sont à cet égard des manœuvres incontournables, en dehors du confort de conduite et du plaisir que cette dernière peut vous procurer !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here