Pension de réversion : comment ça marche ?

0
316

Pour garantir à son conjoint un minimum de confort de vie après son décès, il existe de nombreuses solutions dont la pension de réversion. Ce revenu complémentaire correspond à un part de la retraite que le concubin aurait dû bénéficier s’il avait toujours été en vie. Il est possible, sous certaines réserves, de bénéficier de celle-ci.

Qui peut en bénéficier ?

Il est possible de bénéficier de la retraite de réversion si vous respecter les 3 règles suivantes :

  • Avoir été marié avec le défunt ayant souscrit l’assurance. En cas de divorce, vos droits d’accès à la pension ne sont pas bloqués. La notion de mariage est l’élément clé pour pouvoir bénéficier d’une partie de la retraite du conjoint voire ex-conjoint décédé. En effet le PACS et le concubinage ne donne pas le droit à prétendre à une pension de réversion.
  • Être âgé d’au moins … Il existe deux cas possibles. Si le décès s’est produit avant le 1er janvier 2009 l’âge requis est de 51 ans pour bénéficier de la pension. Dans l’autre cas (un décès arrivé après le 1er janvier 2009) il vous faudra être âgé de 55 ans pour réclamer de l’argent.
  • Être en dessous du plafond imposé. Une fois encore, deux cas sont possibles. Si vous vivez seul, pour jouir de la pension de retraite, vos revenus annuels ne doivent pas dépasser les 19 822,40 €. Dans le cas d’un remariage ou d’un concubinage, le plafond a été évalué à 31 715,84 €. Ces plafonds sont indexés sur l’évolution du smic. Les chiffres à jours sont disponibles ici.

Estimer les mensualités reversées

Le taux de la mensualité correspond à 54% de la retraite de base du conjoint décédé. Il est cependant important de prendre en considération le plafond de revenu dans le calcul des mensualités versées. Un exemple étant beaucoup plus parlant qu’un long discours, prenons le cas de Géraldine veuve non remariée et vivant seule dans un appartement de la charmante ville de Brest. Ses revenus annuels sont estimés à 16 500 euros. La retraite de son mari décédé était de 22 000 euros.

Pension de réversion théorique : 22 000 x 54% = 10 120 €
Plafond pour une personne vivant seule : 19 822,40 €
Différence entre le revenu personnel et le plafond : 19 822,40 – 16 500 = 3322.40 €
Géraldine devrait recevoir théoriquement 3 322,40 € de pension de réversion.

ATTENTION :

  • Ceci ne concerne pas les assurés de la fonction publique
  • La pension de réversion peut être majorée si le bénéficiaire a eu ou élevé au moins 3 enfants.