Comment tranquilliser votre enfant pendant le coucher ?

0
195

Tous les soirs avant de se coucher, votre bébé se met dans tous ses états, une situation qui inquiète toujours les jeunes parents. Cette inquiétude peut même rapidement se transformer en angoisse quand il est impossible de calmer Bébé. Ce problème est en effet très fréquent chez les tout-petits durant les trois premiers mois. Difficile de savoir ce qui arrive au nourrisson ni ce qu’il veut. Quelles que soient les causes qui font que Bébé n’arrête pas de pleurer, voici quelques astuces efficaces.

Offrez-lui l’attention qu’il mérite

calmer-son-bébéLes pleurs constituent le principal moyen pour bébé de communiquer avec son entourage. Il y a de nombreuses raisons qui peuvent pousser un bébé à pleurer, notamment les coliques. Ayez en tête qu’il n’y pas forcément de solution miracle à tous ses problèmes (il n’existe pas vraiment de remède aux coliques par exemple), mais que l’attention que vous lui portez va l’aider à s’apaiser.

Pour l’apaiser, vous devez donc faire en sorte qu’il sache que vous êtes à son écoute. Pour cela, vous devez lui faire savoir que vous êtes à ses côtés. Le meilleur moyen pour y arriver, c’est de lui parler, et de lui demander ce qui ne va pas. Même s’il ne peut vous répondre, sachez qu’il sentira que vous lui portez votre attention. Le son de votre voix lui apportera du réconfort, et à ce propos justement, les pleurs nocturnes s’expliquent souvent par l’angoisse de la séparation que l’enfant peut déjà ressentir. Il n’est donc pas étonnant si bébé pleure dès qu’on le met au lit.

Offrez-lui un environnement apaisant

Le cadre de vie de Bébé contribue grandement à l’apaisement de son sommeil. En effet, qui arriverait par exemple à trouver le sommeil dans une ambiance assourdissante ? Si bébé a donc tendance à pousser des cris de pleurs la nuit, il faudra peut-être lui trouver une pièce plus calme. Pensez également à diminuer la lumière de sa chambre. Evitez aussi de le promener dans différentes pièces où la lumière peut être plus intense que celle de sa chambre, pour lui éviter tout sentiment d’inconfort.

Optez pour le maternage proximal

Cette pratique repose sur le lien qui existe entre l’enfant et la mère. De fait, durant les crises de pleurs, notamment au coucher, le maternage proximal reste une des solutions les plus efficaces et bénéfiques pour le nourrisson. Si vous allaitez votre bébé, donnez-lui le sein à la demande. Le fait de téter peut en effet calmer Bébé, qu’il soit ennuyé, angoissé, ou s’il a faim. Et d’ailleurs, pour les tout-petits, le lait maternel s’avère être le meilleur aliment, d’autant plus qu’il est disponible à la demande et est toujours à température idéale.

A noter toutefois que l’allaitement ne constitue pas la seule option pour le maternage proximal. Pour témoigner le lien qu’il existe entre vous et votre enfant, vous pouvez opter entre autres pour le portage en écharpe.

Que faire si Bébé pleure en dormant ?

Il est aussi fréquent qu’un bébé pleure en dormant. Si son pédiatre n’a pas encore déclaré l’existence d’un trouble somatique, il n’y a pas de quoi dramatiser. Il suffit simplement que vous lui faites sentir que vous êtes à ses côtés… En effet, le seul fait de sentir votre chaleur et votre odeur peut déjà le rassurer. D’ailleurs, au cas où vous ne le savez encore, chez les enfants de 18 à 24 mois, il est possible que les pleurs nocturnes soient dus à des cauchemars, très fréquents à cet âge-là.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here