Comment obtenir sa licence d’entrepreneur au Québec?

0
456

Au Québec, tous n’ont pas la possibilité de superviser un chantier de construction. Suite aux nombreux abus que certains entrepreneurs incompétents ont pu commettre à l’égard de leurs clients, la Régie du Bâtiment du Québec, un des organismes régulateurs de l’industrie de la construction, a mis en place un programme de licence obligatoire pour ceux qui veulent opérer comme entrepreneur général ou entrepreneur spécialisé. Les constructeurs propriétaires ont également certaines restrictions qui ne seront pas abordées dans le présent article.

La question d’aujourd’hui est la suivante : comment peut-on obtenir sa licence d’entrepreneur (licence RBQ) et administrer une entreprise de construction?

Entrepreneur
Un jour, ce sera vous!

Première étape, se former

C’est comme à la petite école: on ne passe pas ses examens sans d’abord potasser ses bouquins! Il y a beaucoup de matière à assimiler avant de décrocher sa licence de la RBQ. En premier lieu, il faut apprendre la bonne gestion des budgets et comprendre comment soumissionner de façon prudente (et concurrentielle) sur des projets de construction ou de rénovation. La sécurité sur les chantiers de construction est primordiale: il faut maîtriser les lois, comprendre comment instaurer un programme de prévention efficace et savoir comment réagir en cas de pépin. L’aspect juridique des relations de travail avec ses employés fait également partie des sujets qui seront à l’ordre du jour lors des examens de la Régie du Bâtiment du Québec.

Bien qu’une personne puisse décider de se taper elle-même les textes de loi, il est aussi possible de passer par d’autres canaux pour accélérer la formation de l’entrepreneur. En premier lieu, les entreprises de formation peuvent donner des cours, séparés en trois ou en six modules, qui préparent l’entrepreneur en se concentrant sur le contenu qui risque de se retrouver lors des examens. Ces écoles facturent de 1000$ à 2000$ environ et elles continueront d’épauler leurs élèves une fois que ceux-ci auront accompli avec succès l’épreuve qui se dresse sur le chemin. Il est aussi possible de trouver des formations sur vidéo par le biais de quelques sites d’annonces classées au Québec.

Deuxième étape, réussir les examens

Après l’étude vient l’obstacle final! Les examens de la RBQ sont séparés en trois sujets mais répartis en quatre examens. Au total, ils durent un peu plus de dix heures. Comme d’habitude, la note de passage se situe aux environs de 60% et il existe un examen de reprise qui peut être utilisé 30 jours après un premier échec. Un deuxième échec mène malheureusement à une attente de six mois avant de pouvoir obtenir une revanche!

Il faut noter que certains examens ne sont pas pris en charge par la Régie elle-même mais plutôt par certaines corporations professionnelles distinctes. C’est notamment le cas de l’examen pour devenir entrepreneur en plomberie.

Troisième étape, obtenir un cautionnement de licence

La RBQ ne vous laisse pas démarrer votre entreprise même si vous avez une réussite en poche. La dernière étape est toutefois fort simple: vous devez déposer un cautionnement allant de 10 000$ à 20 000$ afin de prouver que vous pourrez rembourser vos clients lésés si jamais un de vos projets tournait mal. Souvent, les entreprises ayant délivré la formation RBQ se chargent de vous appuyer avec le cautionnement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here